Nous vous en avions parlé dans un article précèdent, le canton de Genève est très dynamique en termes de culture viticole. En effet, de par la diversité des vins qu’il offre ainsi que leur qualité, le canton de Genève a su se bâtir une forte réputation dans le secteur viticole Helvétique et nous vous expliquons aujourd’hui son évolution qui l’a amené là où il est aujourd’hui.

Quelles sont les principales étapes d’évolution du secteur viticole du canton de Genève ?
L’activité viticole du canton de Genève date de l’ère chrétienne et depuis cette période elle a évolué au fil du temps. Elle a notamment connue une évolution prospère depuis l’ère romaine jusqu’au 18ème siècle profitant d’une période monastique amatrice de vin.
Puis au 19ème siècle, la région a malheureusement été victime du phylloxéra, une maladie de la vigne, tout comme beaucoup de régions en Europe. Cela a duré jusqu’au milieu du 20ème siècle où l’activité a commencé à reprendre.
En effet, dès les années 70, suite à de nombreuses actions mises en place pour relever l’activité, le secteur connait alors de nouveau une forte expansion.
Puis en 1988, le canton Genevois introduit les Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) afin d’encadrer la production viticole. Par cela, il devient précurseur dans son secteur car c’est le 1er canton à la faire dans toute la Suisse.
Aujourd’hui le canton de Genève est le 3ème plus grand canton viticole du territoire helvétique et détient environ 10% du volume global produit en Suisse.

Quelles ont été les causes de la transformation du secteur viticole Genevois depuis les années 80 ?
On note une majeure évolution du secteur viticole Genevois depuis les années 80 et ceci est dû à plusieurs facteurs :

  • Le canton a choisi de privilégier la qualité à la quantité et a donc depuis réduit les volumes de production.
  • Le canton a opté pour une diversification des cépages afin de mieux répondre à la demande et de se différencier.
  • Le matériel de vinification utilisé a été modernisé.
  • Les exigences de productions ont été revues à la hausse.
  • Le volume de cépages rouges s’est renforcé pour au final prendre la majorité sur le volume de cépages blancs.

Ces différents facteurs ont fait que le secteur viticole du canton de Genève s’est petit à petit perfectionné pour atteindre la qualité de vin qu’il distribue aujourd’hui ainsi que le succès qu’on lui connait.

Quelle a été l’évolution de la surface viticole du canton de Genève ?

  • En 1978 : 1’100 hectares
  • En 1992 : 1’400 hectares
  • En 1993 : 1’350 hectares
  • De nos jours : 1’450 hectares

Quelles sont les communes les plus actives du secteur dans le canton de Genève ?
On compte 5 communes du canton qui sont les plus actives dans la culture viticole. Satigny remporte la palme et elle est d’ailleurs la plus grande commune viticole de Suisse. Toujours pour le canton de Genève, viennent ensuite Dardagny, Bernex, Russin et Meinier. Toutes ces communes font aujourd’hui la fierté du canton de Genève dans le secteur viticole et vous accueillent bien sûr à bras ouverts pour vous faire déguster et connaitre leurs produits.

Le canton de Genève a donc connu un véritable essor dans le secteur viticole et ceci à travers les âges. Aujourd’hui nous pouvons bénéficier d’un patrimoine viticole d’une très grande qualité et renommée qui ne demande qu’à être découvert et surtout soutenu pour continuer sur cette lancée.
Pour vous faire découvrir ces fameux vins du canton de Genève, l’hôtel Drake Longchamp, situé au centre-ville de Genève, vous accueille dans son lounge bar où vous pourrez apprécier un bon verre de vin du terroir tout en vous relaxant.